Vlan: qu’est ce que le PVID ?

Network vlan pvid

PVID est l’acronyme de Port VLAN identifier.

Le Pvid d’un port de switch est l’identifiant Vlan qui sera associé à toute trame entrante sur le switch par ce port ( en assumant que ce switch gère les Vlans par ports). Ce concept est défini précisément dans

Par exemple, essayez de connecter un ordinateur ou une imprimante sur un port de Switch, en définissant ce port tel que Untagged sur le vlan 10 et exclus de tous les autres Vlans. Dans ce cas, le switch sait seulement par ce port:
– envoyer le traffic destiné au vlan 10 sur ce port
– enlever le Tag vlan 10 sortant vers l’équipement

Et qu’en est-il pour les trames non tagguées (Untagged) envoyés par l’ordinateur ? C’est à ce moment que le Pvid prend tout son sens. La notion de Pvid déterminera pour le switch comment traiter ces trames non tagguées. Elles seront tagguées selon la valeur de Vlan associée au Pvid de ce port.

Dans notre exemple, si le Pvid est différent du Vlan ID Untagged défini sur le port, l’imprimante ne saura communiquer avec qui que ce soit. En effet, car les trames envoyées dans le switch seront cloisonnées dans le mauvais Vlan (Vlan du Pvid au lieu du Vlan Untagged sur ce port).

Cela devient confus ?

Sur la plupart des switchs, vous n’aurez pas la possibilité de définir le Pvid qui peut rendre la configuration des Vlans complexes.

Ainsi, vous pouvez régler un port de type Untagged sur le Vlan 10 et exclus de tous les autres. Dans ce cas, le switch s’occupera de tagger toutes les trames non tagguées entrantes sur le Vlan 10 sans avoir défini de Pvid. ( que pourrait-il faire d’autre qui marche ?) D’autres Switchs:

– nécessitent de définir un Pvid par port
– permettent de définir un Pvid sans que cela soit nécessaire

Sur les Switchs Cisco, vous n’aurez en général pas besoin de définir un Pvid (même si vous pouvez) car le switch s’en occupe automatiquement. Cette caractéristique est à vérifier dans la documentation de votre switch afin d’anticiper la configuration.

Pvid vs Vlan natif

Le standard IEEE 802.1Q ne défini pas la notion de paramètre “Natif” en tant que tel. Cette notion n’est semble t-il présent que sur les équipements Cisco (ou inspirés de Cisco). Si cela vous semble autrement, merci de me l’indiquer.

Un trunk est un lien transportant le traffic de tous les Vlans vers un autre équipement réseau. (On retrouve cette notion dans le standard 802.1Q mais elle n’est pas explicitement définie non plus) Dans la plupart des switchs, un port trunk se défini en manipulant la table des ports pour les définir Tagged/untagged. Les équipement Cisco permettent la définition explicite d’un port de type Trunk, ce qui facilite la configuration.

Cela précisé, la Vlan Natif reste le Vlan associé a tout traffic non taggué sur un port Trunk (port de type Access non concernés). Cela amène deux remarques:

  • Le switch assignera l’ID du Vlan natif pour tout le traffic non taggué entrant sur ce port Trunk
  • Les trames du Vlan Natif auront leur Vlan ID retiré en sortant du port ( et donc le switch suivant devra retaggué ce traffic)

Un port Trunk n’accepte le traffic que d’un seul Vlan untagged. En effet, sans cela, le switch recevant le traffic ne serait pas capable de traiter correctement ce qu’il recoit.

Ce Vlan unique Untagged par port Trunk est désigné vlan Natif. Ainsi, Vlan Natif n’est pas le même concept que Pvid mais il peut s’appliquer grâce au Pvid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *